La rétention d’eau sur les toitures terrasses est-elle normale ?

Les toitures terrasses sont construites avec une très faible pente, il est donc normal d’avoir de l’eau sur les toitures terrasses en béton ou en bois, dans la limite d’une quantité maximale établie par les normes.

La pente d’une toiture terrasses est inférieure à 5%. Ce type de construction existe depuis plusieurs siècles mais s’est rapidement développé ces dernières années d’abord par l’émergence d’immeubles en milieu rural mais aussi au sein des habitations individuelles. Les raisons de cette démocratisation sont d’une part son prix compétitif mais aussi l’opportunité d’un espace supplémentaire et plus récemment son aspect écologique avec la récupération des eaux pluviales et des toits terrasses végétalisés.

Ces toits plats retiennent donc naturellement l’eau. Une légère rétention est normale, si les éléments de construction sont solides et de qualité, l’eau s’écoulera facilement grâce à la légère pente sans risque de s’infiltrer dans les murs du bâtiment. Pour mieux comprendre le système constructif d’un toit terrasse, il est nécessaire de comprendre chacun des éléments composant les toits plats et toits terrasses.

La construction d’un toit terrasse

Un toit terrasse est composé de quatre éléments principaux :

  • l’élément porteur, dont le rôle est de supporter la charge du toit (personnes, eau, neige, installations…). Il est en contact avec la structure en bois, en béton ou métallique.
  • le support d’étanchéité, permettant d’accueillir le revêtement d’étanchéité et venant se poser sur la solution d’isolation thermique.
  • le revêtement d’étanchéité, indispensable pour empêcher l’eau de s’infiltrer. Différents matériaux peuvent être utilisés pour ce revêtement.
  • la protection de l’étanchéité, qui viendra alors protéger le revêtement des agressions extérieures (climatiques et mécaniques).

Un toit terrasse peut être accessible et sera donc ouvert au public. Il pourra alors être un lieu de vie supplémentaire pour votre maison individuelle, votre immeuble ou vos locaux professionnels.

Dans le cas contraire, il est alors question d’un toit terrasse inaccessible. Il sera ouvert uniquement pour l’entretien.

Enfin, le toit terrasse peut être végétalisé.

En fonction de son utilisation et de sa localisation, les spécificités techniques d’un toit terrasse seront différentes. Les toits terrasses plus sollicités comme en montagnes devront avoir une résistance plus importante que les toits terrasses en climat méditerranéen.

Contrôler l’étanchéité de son toit terrasse

Afin de ne pas être surpris par un problème d’infiltration d’eau et devoir investir dans des travaux de rénovation importants, il est vivement conseillé de contrôler l’étanchéité des toits terrasses régulièrement. Vérifier l’état du revêtement d’étanchéité, des points d’évacuation de l’eau et l’arrivée de végétaux, vous permettra d’éviter tout problème avancé comme des traces d’humidité en intérieur sur vos plafonds ou murs.

Vous souhaitez en savoir plus sur la construction d’un toit terrasse ?

Innov’Habitat, constructeur bois spécialisé dans la réalisation de maisons passives, d’habitations à haute performances et de locaux professionnels écologiques vous conseille. Prenez contact avec notre équipe et obtenez toutes les informations nécessaires pour la construction d’une maison à toit plat ou de tout autre bâtiment.

Retour vers Accueil FAQ

Retour vers Accueil Innov’Habitat

projet bbc vues 3D construction maison ossature bois innovhabitat (2)

actu2contactez-nous